Histoire inspirante de Olivier Rousseau

Olivier Rousseau

Olivier Rousseau

La tête pleine d’idées

Mon parcours entrepreneurial a débuté assez tôt. En 5e secondaire, j’ai lancé une agence de création de sites Web avec deux de mes amis. Je visais surtout des clients qui commençaient en affaires et qui avaient besoin d’un site Web de base.

Pendant mon DEC-BAC en informatique, j’ai créé ma deuxième entreprise en participant au Startup Weekend Québec. Mon idée, Entreprix, a remporté la première place durant cette compétition de 54 heures. J’ai travaillé pendant deux ans avec une équipe sur ce projet, soit une plateforme qui fait le lien entre les étudiants offrant des services à bas prix et les petites entreprises ayant une multitude de besoins pour peu de moyens.

Baigner dans le monde des start-up m’a fait prendre conscience que j’aimais en faire plus et pousser mes limites. J’ai donc organisé deux éditions du Startup Weekend. Le concept me ressemblait vraiment. J’ai aussi été un initiateur des Tech Drinks, un jeune réseau pour les entrepreneurs en TI. Je suis quelqu’un qui a toujours un projet dans la tête. Des fois ça fonctionne, des fois non.


« L’important, c’est d’essayer, de se dépasser et surtout d’apprendre. »

Pour créer un bon projet, il faut en parler beaucoup, vraiment beaucoup. Chaque fois que j’ai une idée d’affaires, j’en parle avec des amis, ma famille et des gens de mon réseau. Cela me permet d’avoir l’avis de personnes de différents domaines qui ont des expériences variées. Pour remettre de l’ordre dans mes idées, j’aime discuter avec les conseillers d’Entrepreneuriat Laval. Ils savent poser les bonnes questions pour me permettre de trouver la bonne voie. Je crois sincèrement qu’il faut tirer profit de tous les services de cet organisme, que ce soit les formations, les conseillers, les mentors ou encore les concours. Profitez-en!

D’entrepreneur à intrapreneur

J’ai compris que, pour être un bon entrepreneur, il faut se donner des objectifs, même simples, visualiser sa journée parfaite et travailler pour y arriver. Il faut à tous les jours remettre en question ce que l’on fait et ajuster le tir. Avec cette philosophie, j’ai réalisé que je pouvais être entrepreneur et atteindre mes objectifs sans nécessairement créer mon entreprise.

En 2014, j’ai eu l’occasion de me joindre aux deux créateurs de CycleMap, une application pour planifier des balades à vélo. Je savais que je pourrais, à travers cet emploi, faire une différence, faire mon propre horaire, faire du vélo et accroître mes compétences en travaillant avec des technologies émergentes. Au sein de CycleMap, je suis devenu intrapreneur, soit un salarié qui se comporte comme un dirigeant, qui va au-delà de ce qu’on lui demande et qui crée de la valeur au sein d’une entreprise. J’ai fait mienne la vision des fondateurs et c’est ce qui m’a amené à devenir associé dans l’entreprise.

En 2016, je me suis joint à l’équipe de Spektrum Media en tant que développeur. Cette boîte de développement Web (la meilleure!) encourage ses employés à lancer leur propre entreprise en accordant à ceux-ci 8 heures par semaine pour des projets personnels. Je sais qu’au sein de cette entreprise, je pourrai atteindre mes objectifs personnels et combler ma soif d’entrepreneuriat et de dépassement.

Octobre 2016